la peur de l’évaluation

La peur de l'évaluation ou l'art de perdre le contrôle de ses moyens pour rien. Qui ne déteste pas les situations d’examens ? Pas mal de personnes à dire vrai. Elles y voient de la compétition et un nouveau défi à relever, tandis que d'autres de cette même catégorie - si je puis dire - se présentent à un entretien comme chez le coiffeur, ça leur fait ni chaud ni froid.

Wahooo, qu’on est nombreuses dans le camp des flippées à vouloir faire preuve de self-control comme ça et de détachement. Don’t worry chicas, notre cause n’est pas perdue, il existe toujours des solutions ou s’il n’y en a pas, comme dirait l’autre : “c’est qu’il n’y a pas de problème.”

Voyage en "First Class"

Chaque lundi, rapproche-toi de ta F***ing Beautiful Life en avançant sur ton développement personnel

Comment se manifeste la peur en situation d’évaluation ?

Black out. Je crois que c’est le terme qui définit le plus justement ce qui se produit chez nous lorsque la peur est à son paroxysme. Super !

Femme qui dit perfect alors qu'elle a peu en situation d'évaluation

Un peu d'humour

Cette sensation de ne plus réussir à réfléchir, de ne se souvenir de rien, de chercher ses mots, d’avoir le souffle coupé, d’être émotionnellement super sensible prêtes à partir en crise de larmes à tout instant est- roulement de tambour - NORMAL. Je veux dire par là que les effets engendrées par la situation de sur-stress sont classiques (ouais, des fois c’est sympa d’être Madame tout le monde, ça a un côté rassurant) mais inappropriés au contexte et franchement relous.

Je ne sais pas vous, en tous cas personnellement j’aime bien comprendre les choses, alors je vous donne une petite explication issue des neurosciences. L’amygdale se situant dans le cerveau passe en mode alerte rouge et va automatiquement venir bloquer le cortex préfrontal lorsque l'on est en situation de stress. Une fois le bouton de l’amygdale activé sur le mode ON (à votre insu, obviously) ce qu’il vous reste à faire est d’attendre et crever la bouche ouverte - non je plaisante !

Vous allez calmer votre système sympathique grâce au système parasympathique par des exercices de respiration, regardez des exos de sophrologie sur Internet ou prenez rdv avec une sophrologue si vous souhaiter allé plus loin. N'oubliez pas de sourire pour faire fonctionner le noyau d’accumbens et les dopamines même si cela semble complètement déjanté.

Questionnez votre peur de l'évaluation

Faites un état des lieux pour mieux comprendre votre peur grâce à la liste de questions que je vous propose ci-dessous :

  • Ai-je peur du regard des autres ? Qu'est-ce que je projette sur eux ?
  • Est-ce que je crains de mal faire / mal dire ?
  • Ai-je un fort besoin de donner bonne impression ?
  • Serais-je en train de mettre la barre très haute en voulant atteindre la perfection ?
  • Est-ce que l’échec est pour moi quelque chose d’insupportable ?
  • Quel(s) élément(s) visuel(s), auditif(s) déclenche une réaction émotionnelle chez moi, qu’est-ce que je raconte dans ma tête de pas bien sympathique ?
  • Ai-je déjà vécu une ou plusieurs expériences que mon cerveau aurait codé de manière négative et généralisé par la suite ?
Leïla.T #MYFBL - Ce que la peur de l'évaluation dit sur vous
leïla-trapet-épingle-pinterest

5 moyens pour ne pas perdre son SANg froid lorsqu'on a peur d'être évaluer

  • Se préparer

Mettez toutes les chances de votre côté en bossant ce sur quoi vous allez être évaluées.

Préparation à une évaluation pour ne pas avoir peur

Pretty much like him. Just kidding X)

Organisez-vous en fonction de l’examen, la certification, l’interview peu importe, afin de vous présenter confiante. Y aller au freestyle génère clairement du stress inutile. Si vous aimez l’imprévu - parce que ça vous booste - rappelez-vous qu'il y en aura dans tous les cas. Sinon, pourquoi faire passer des examens ? 

Ici, j’entends aussi s’observer, prendre du recul sur soi en étant en conscience de ses réactions. Regardez-vous. Comment vous comportez-vous lorsque vous êtes évaluées ? Comment vous réagissez ? Ne soyez pas dans le déni et ne vous jugez pas. Vous n’êtes pas vos réactions. Accueillez-les simplement pour mieux les appréhender et anticiper les facteurs déclencheurs de la peur qui survient dans ce type de contexte.

  • Se concentrer

Le protocole de l’ancrage en Programmation Neuro-Linguistique est efficace pour ancrer la concentration par exemple. De manière plus globale, pour éliminer des peurs. On dit qu’une ancre est un déclencheur qui suscite une réaction automatique chez nous.

Via ce procédé, l'idée est de retrouver dans vos expériences passé un moment ou vous avez été concentrée. Puis, d’identifier au niveau sensoriel les sensations plaisantes qui vous ont permis d’être dans cet état ressource. Ensuite, de transférer le tout à votre situation d’évaluation afin d'être pleinement concentrée et d'accéder à l'ensemble de vos capacités.

Apprendre la PNL

Les bases en e-learning avec Activ'PNL

ActivPnl
  • Dédramatiser 

J’adore cette méthode. Lorsque j’ai passé mon Diplôme d’État d'Assistante de Service Social, je me souviens m’imaginer les membres du jury (que j'avais visuellement représentée randomly) aux toilettes comme tout le monde, à baisser leur froc et… libre court à votre imagination pour la suite de cette scène. Du coup ça me faisait marrer et je me disais que physiologiquement on fonctionnait pareil, que tout nu, on était égal. Les vêtements, les gadgets, les grades, la classe sociale, tout ce qui est de l’ordre de l'apparence en fait, ne dit rien de qui EST chaque membre de ce jury. Du moins, en aucun cela signifie qu’ils soient supérieurs à qui je suis en tant que personne ni même qu'une hiérarchie entre eux et moi existe.

  • Transformer la peur en excitation 

C’est la technique de Mel Robbins, elle en parle en anglais dans cette vidéo YouTube. Elle explique qu’il se passe la même chose dans notre corps en cas de peur et d’excitation, la différence repose sur le message que l’on envoie à notre cerveau. Lorsque la peur monte, dites-vous : “c’est génial, je suis super excitée, j’ai tout en-tête pour réussir, j’adore ce moment ! Enfin je vais décrocher cette opportunité, ce diplôme - whatever - qui va me conduire là ou je veux, c’est ouf, j’y suis !!” Remixez à votre sauce.

  • Bouger son corps 

J’ai récemment expérimenté la danse avant des situations d’examens. Certes, les évals se déroulaient en visio, du coup je pouvais me permettre de mettre la musique à fond dans mes oreilles et de danser comme une dingue dans ma chambre sur my favorite song incognito.

Cependant, l'adaptabilité est une de notre grande faculté en tant qu’être humain. C'est pourquoi on peut tout à fait trouver le moyen de s’isoler, quitte à aller se cacher dans les toilettes pour taper une petite chorégraphie. Énergie haute, dynamisme, joie, c’est un cocktail qui fonctionne pas mal pour arriver dans de bonnes conditions devant les examinateurs. 

Mot de la fin

Pour terminer, je vous invite à simplement poser votre doux regard sur ce que vous faites de bien selon vous, de vous satisfaire de petites évolutions, d’apprécier vos réussites aussi dérisoires qu’elles vous paraissent (on est souvent trop critique et exigeante avec nous-même).

Gardez en tête que vous faites de votre mieux en fonction de ce que vous vous croyez capable, du contexte et d'où vous en êtes dans votre beau chemin de vie.

La Programmation Neuro Linguistique peut vous aider grâce, entre autres, à un protocole que l’on appelle la désactivation d’ancre négative. Vous pourrez ainsi atteindre votre objectif sans plus ressentir l’émotion qui vous paralyse. Pour en savoir plus, je vous recommande Activ’PNL pour vous former, ou une séance de coaching avec Jordi ou les personnes diplômées de son institut, pour un accompagnement de qualité avec des Êtres Humains hautement compétents et bienveillants.

With all my support 🌞


Autres posts



{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Une citation inspirante chaque lundi pour un mental positif

>