Code de déontologie

Ce code de déontologie représente les règles, les valeurs et l’éthique qui sont des fondamentaux dans mon activité de coach professionnelle. Grâce à lui, coaché et coach peuvent évoluer dans un cadre clair et sécurisant.

1 – Devoir du coach 

Art. 1-1 – Exercice du Coaching

Tenir compte de ses aptitudes, de ses connaissances, ainsi que des moyens dont il dispose. Il ne doit pas entreprendre notamment, des services pour lesquels il n’est pas préparé ni formé. Si le coach de vie évalue que le client a besoin de compétences autres, il doit en informer le coaché.

Exercer la fonction de coach à partir de sa formation, de son expérience, de sa supervision et de son éthique.

Art. 1-2 – Confidentialité

Respecter la confidentialité professionnelle.

Art. 1-3 – Supervision établie

Être supervisé au minimum deux fois par an comme le prévoit le contrat d’adhésion à la FCV (fédération de coaching de vie).

Art. 1-4 – Refus et interruption d’accompagnement en coaching

Refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à soi-même.

Interrompre l’accompagnement dans le cas où le coach constaterait que les conditions de réussite du coaching ne sont plus réunies, le coach de vie agréé s'autorise, en concertation avec le coaché, à terminer la mission de façon appropriée.

Art. 1-5 – Éthique professionnelle

Faire  preuve d’une éthique professionnelle en s’appuyant sur des normes de conduite reconnues par la FCV (fédération de coaching de vie).

Respecter la finalité du coaching de vie : développer l’autonomie de la personne afinqu’elle assume pleinement ses choix et solutions trouvées au cours et entre les séances de coaching ; de considérer que chaque personne est en devenir tout au long de sa vie ; de prendre en compte que chaque personne évolue selon son vécu, son histoire, sesexpériences sur lesquels, ensuite, elle projette de développer et d’incarner de nouvelles connaissances.

2 – Relation avec les clients

Art. 2-1 – Responsabilité des décisions

Laisser toute la responsabilité des décisions au coaché. Le coaching de vie étant une technique de développement personnel.

Art. 2-2 – Analyser les besoins des clients

En amont de la prestation de coaching individuel, proposer un temps pour analyser les besoins et la demande du coaché et proposer un programme répondant à ses attentes et lui permettant d’atteindre ses objectifs personnels.

Art. 2-3 – Protection de la personne

Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

Établir un contrat de coaching et respecter les conditions contractuelles.

Art. 2-4 - Fournir des renseignements exacts sur la formation et les compétences professionnelles du coach

Art. 2-5 - Mettre en œuvre toutes ses compétences pour l’atteinte des objectifs de la formation ou du coaching

Art. 2-6 – Respect des personnes

Respect du client, de sa personne, de ses choix

Ne pas exercer d’abus d’influence

Rester neutre et n’exprimer aucun jugement sur le client

Entretenir une relation de bienveillance

Mes diplômes

>