14 phrases positives pour voir le Monde autrement

Lorsque pour la première fois, j’ai pris connaissance des présupposés de la Programmation Neuro Linguistique je me suis dit : “wahou que ces phrases ont un sens profond et sont positives, j’adore !”. Certaines d’entre elles m’étaient familières, elles faisaient déjà partie de mon mindset, tandis que d’autres m’ont clairement aidée à voir le monde autrement. 

Je veux absolument partager ces 14 phrases qui sont, à ma mon sens, de superbes bases/fondations sur lesquelles s’appuyer lorsque l’on souhaite évoluer sur le chemin de sa F***ing Beautiful Life.

Yes, il me semble intéressant que vous puissiez avoir une paire de lunettes comme celle-ci à disposition, afin de percevoir la vie, vous et les autres, sous un nouveau jour.

Voyage en "First Class"

Chaque lundi, rapproche-toi de ta F***ing Beautiful Life en avançant sur ton développement personnel

Une nouvelle Vision du Monde grâce à des phrases positives

Les présupposés de la PNL 

La Programmation Neuro Linguistique (PNL) a été inventée par Richard Bandler (à l’époque, étudiant en mathématiques, en psychologie et en cybernétique) et John Grinder (Docteur et Professeur en psychologie et linguistique). Dans les années 70, ces Messieurs ont créer des modèles d’excellence pour les thérapeutes et les professionnels de la communication. 

Pour formuler la PNL, ils se sont inspirés de différentes disciplines : la systémie, le positivisme logique, la cybernétique, la grammaire transformationnelle, la sémantique ainsi que des nombreuses thérapies qu’ils ont observé et étudié. 

De là, ils ont acquis un certain nombre de concepts qu’ils ont synthétisés pour en faire les présupposés de la PNL. La liste n’est pas exhaustive, je mettrais en avant 14 d’entre eux, qui englobent les croyances fondamentales de la PNL et ces principes essentiels.

Ces présupposés sont plaisants pour leur côté percutant et vous pourrez les mémoriser facilement - c’est ça qu’on aimeee !  Des phrases qui déchirent, simples à se souvenir.

fille joyeuse qui danse sur les 14 phrases positives pour voir le monde autrement

Qu’est-ce que c’est exactement qu’un présupposé ?

Un présupposé, c’est quelque chose que l’on accepte sans preuves dans un contexte. Et regardez, en aucun cas il n’est dit (ou prouvé) que les présupposés de la Programmation Neuro Linguistique sont vrais. Le plus important à retenir, c’est qu’ils sont utiles et efficaces pour atteindre nos objectifs.

Certains des présupposés vont immédiatement vous évoquer quelque chose, vont raisonner en vous et/ou peuvent aussi toucher une corde sensible. Tandis qu’à la lecture de certains autres, vous resterez dubitatives, genre : “mouais”. Il vous faudra un peu plus de temps pour les appréhender et les faire matcher votre expérience. Troisième possibilité : “c’est de la con*erie !”. Oui, il y a des présupposés qui peuvent vous paraître erronés au départ. Ce qui est intéressant est alors d’ignorer votre méfiance et d’agir comme s'ils étaient vrai. Voyez si vous finissez par être en accord (ou pas) avec eux. Faites le test !

Ces présupposés que je nomme “phrases positives” dans cet article, forment une série de principes clés renfermant une belle énergie. Ils sont pratiques : pas de fioritures ou de philosophie abstraite ici. Ils sont capables par eux-mêmes de fournir la base d’une croissance personnelle importante chicas. My advice : servez-vous en.

Femme qui donne un conseil sur les phrases positives pour voir le monde autrement

14 phrases positives appelées "présupposés", en Programmation neuro linguistique

  • La carte n’est pas le territoire

Ou la métaphore au cœur de la PNL. Ce présupposé dit que notre vision n’est pas le monde ou pour donner un autre exemple, qu’un menu n’est pas le repas. La carte, c’est notre esprit, notre perception. Le territoire lui est la réalité, le monde physique existant indépendamment de nous et de notre expérience. Ce qui se passe bien souvent, c’est que l’on a la croyance que notre carte interne et une représentation “vraie” de la réalité. Le pensez-vous ? Cette carte n'est en fait qu’une interprétation que l’on fait de la réalité au travers nos filtres et nos mécanismes de pensée inconscients.

  • Chacun vit selon son propre modèle du Monde

Il n’y a pas une vérité, une réalité absolue, non les autres ne sont pas comme nous. Chacun a en effet, un modèle unique de monde qui l’entoure et c’est là toute la richesse des relations humaines et ce qui explique l’infinie variété de comportements et de pensées.

  • L’expérience a une structure 

Notre cerveau organise de manière cohérente ce que nous vivons en faisant des distinctions par le biais de nos 5 sens et en filtrant et schématisant la réalité. Nos souvenirs et expériences sont codés de manière à conserver une cohérence, et ce, de manière systématique. Une fois que l’on a compris comment nous-même structurons notre expérience, ce qui est plutôt méga cool, c’est que nous pouvons changer un comportement qui ne nous convient pas.

  • La vie, l’esprit et la corps forment un seul système

En PNL, l’esprit et le corps sont considérés comme un système. Nous pouvons changer la manière de ressentir quelque chose par ce que nous pensons. L’inverse fonctionne aussi, c’est-à-dire que ce qui arrive à notre corps affecte les pensées que nous avons. Ex: une tendinite à l’épaule va vous mettre en colère dans certaines situations “fais ch*** cette m****”, j’peux pas faire ça !”

  • On ne peut pas ne pas communiquer

Effectivement, nous avons les mots pour nous exprimer mais pas seulement, parfois nos inconscients discutent lors d’un échange de sourires, lorsque nos regards se croisent, par un contact physique et une respiration lente.

Prenez par exemple le jeu du kems, on ne parle pas, c’est que de l’observation et pourtant nous communiquons de manière non-verbale pour signifier à l’autre qu’on a la bonne combine. Enfin, il y a la communication para-verbale, votre message ne sera pas reçu par votre interlocuteur de façon identique si vous employez un ton sec, avec une intonation haute ou un ton doux, avec un débit lent.

  • Derrière tout comportement se cache une intention positive

Certainement l’un des présupposés les plus compliqué à s’approprier. Dites-moi si je me trompe, mais il me semble qu’on a toutes été heurtées par le comportement de plusieurs de nos proches à un moment ou à un autre de notre vie. On les a accusés, on leur en a voulu, on s’est engueulé, ou on a juste tiré un trait sur eux.

Ce présupposé nous dit que malgré que de notre perception soit négative, le comportement de notre “amie”, “collègue”, “mec”, “conjoint”, “frère, “parent”, etc. a toujours une fonction positive et est motivé par le besoin de satisfaire une valeur importante pour la personne.

La fonction positive est le “pourquoi”, conscient ou inconscient qui amène la personne à se conduire de tel ou telle manière. Son comportement étant la partie émergée de l'iceberg.

  • Une personne fait toujours le meilleur choix possible

Dans une situation donnée, nous faisons le meilleur choix compte tenu de notre histoire personnelle, de nos croyances quant aux possibilités et capacités que l’on pense avoir, dont on s'imagine disposer dans notre modèle du monde.

Oui, si nous étions conscients des alternatives possibles, sûrement que l’on pourrait faire mieux ou autrement.

Leïla.T #MYFBL - 14 phrases positives
leïla-trapet-épingle-pinterest
  • Le sens d’une communication est donné par la réponse qu’elle déclenche

Si vous n’obtenez pas la réponse attendue, communiquez différemment parce que le message que vous avez l’intention de communiquer n’est pas nécessairement celui que les autres reçoivent. 

Ce présupposé nous dit que quoi qu’il arrive, c’est à nous de prendre la responsabilité de nos communications. En d’autres termes, nous ne pouvons pas blâmer quelqu’un de ne pas nous écouter ou de mal réagir. Ce qui est intéressant, c’est qu’en étant attentive à la réponse qui nous est apportée, on sait si notre message est bien passé ou si on ferait mieux d’adapter notre approche.

  • La personne qui développe le plus de flexibilité à la plus de chance d’atteindre ses objectifs

La solution que l’on a choisie pour résoudre un problème a pu marcher à un moment donné, dans une culture particulière, un environnement précis et être inefficace à un autre moment. Plus le système est complexe plus il est nécessaire d’être souple. Le but est d’atteindre son objectif et les moyens d’y parvenir sont infinis. “Vous êtes votre seule limite”.

  • Ce qui est possible pour l’autre l’est également pour moi

Voilà un encouragement au dépassement de soi. Et si augmenter nos performances et faire péter nos barrières était une possibilité ? Parfois, il suffit de décider d’éliminer quelques croyances limitantes et d’ajouter à la place de celles-ci des ressources. Ce présupposé est en lien direct avec le processus de modélisation de la PNL. 

  • Chaque personne possède - ou peut acquérir si elle le souhaite -, les ressources dont elle a besoin pour atteindre ses objectifs

Se lancer dans une bataille pour changer les autres, c’est s’épuiser en tentant de mener à bien une quête quasi impossible.

Notre force en revanche, réside dans notre faculté à générer nos propres changements. Ce présupposé affirme que chacun peut trouver en lui les ressources nécessaires à l’accomplissement de son objectif et ainsi obtenir un changement de comportement : il s’agit de faire appel à l’expérience passée appropriée, mobiliser ce qui a fonctionné en l’utilisant à nouveau au moment opportun. 

  • Le processus de changement est inéluctable et permanent

Notre environnement n'a de cesse d'évoluer et vous et moi faisant partie de celui-ci - par notre adaptation -, nous changeons avec lui. 

Lâchons-prise sur ce que l'on ne peut contrôler, en l'occurrence notre durée de vie, le temps qui passe et tout ce qui a trait au sablier et aux grains qui s'écoulent à l'intérieur.

  • Plus on a de choix, mieux ça vaut

“L’intérêt de la PNL, c’est de pouvoir disposer de plus de choix” a dit Richard Bandler.

Avoir un seul choix, c’est ne pas en avoir du tout. Le cas de la phobie par exemple est assez parlant : vous vous empêchez de voyager parce qu’il faut monter dans un avion et que vous avez la croyance que les avions ça se crash - surtout celui dans lequel vous auriez le malheur de monter un jour. Vous paniquez à l’idée d’avoir à le prendre, du coup... vous ne voyagez pas dans des pays qui vous font carrément envie. Résultat... vous vous privez, vous avez l’impression que vous n’avez pas d’autres choix que de rester là ou vous êtes en vous déplaçant par voies terrestres (pourquoi y a des mers et des océans entre la France et L’Australie m**** ?).

Dites-vous que plus vous aurez le choix, plus vous aurez de liberté de piloter votre vie comme bon vous semble.

  • La confusion est la porte d’entrée à la réorganisation

Great ! Tu es en train de faire quelque chose de différent, tu as une idée nouvelle peut-être même plusieurs. Tu entres en Terre inconnue et c’est génial ! Oui... je te l’accorde, on ne dirait pas. Et pourtant… Les moments de confusion sont ultra favorables à l’exploration de nouvelles pistes, pour prendre un nouvel embranchement sur la route de ta F***ing Beautiful LifeBelieve in the process.

Pour la rédaction de cet article, je me suis appuyée sur les cours du module “bases PNL” de l’institut Activ’PNL ainsi que le livre “La PNL mode d’emploi” d’Amanda Vickers et Steve Bavister qu'évidemment, je vous recommande pour avancer sur votre développement personnel.

Enjoy your new glasses 👓


Autres posts


Été 2020 : 5 livres de développement personnel
Ennéagramme : quelle est ma personnalité ?
La peur de l’évaluation

  • Merci pour ces affirmations très bien expliquées et synthétisées ! 👍👏

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Une citation inspirante chaque lundi, pour un État d'esprit positif

    >